M. le juge Jean-Pierre Cot

Membre du Tribunal depuis le 1er octobre 2002; réélu à compter du 1er octobre 2011; Président de la Chambre pour le règlement des différends relatifs au milieu marin 2008–2011

Lieu et date de naissance : Genève (Suisse), le 23 octobre 1937.

Formation : Licence en droit, Docteur en droit public de la Faculté de droit de Paris (1955–1965); Agrégé des facultés de droit et des sciences économiques (1966).

Expérience professionnelle : Professeur de droit public et de droit international et doyen, Université d’Amiens (1966–1969); Professeur de droit public et de droit international, Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) (1969–1998); Professeur émérite de l’Université de Paris I (depuis 1999); chercheur associé à l’Université libre de Bruxelles (depuis 1999); avocat et conseil devant la Cour internationale de Justice dans diverses affaires : Différend frontalier (Burkina Faso/République du Mali); Différend territorial (Jamahiriya arabe libyenne/Tchad); Ile de Kasikili/Sedudu (Botswana/Namibie); Activités armées sur le territoire du Congo (République démocratique du Congo c. Burundi); Frontière terrestre et maritime entre le Cameroun et le Nigéria (Cameroun c. Nigéria); Souveraineté sur Pulau Ligitan et Pulau Sipadan  (Indonésie/Malaisie); membre d’un tribunal arbitral de la Chambre de Commerce internationale; avocat et conseil, tribunal arbitral, France/UNESCO; président d’un tribunal arbitral établi dans le cadre du Fond européen du développement; membre d’un tribunal arbitral dans l’arbitrage entre le Bangladesh et l'Inde concernant la délimitation de la frontière maritime du golfe du Bengale; membre d’un tribunal arbitral dans l’arbitrage entre La République des Philippines c. La République populaire de Chine; juge ad hoc, Cour international de Justice, Délimitation maritime en mer Noire (Roumanie c. Ukraine), Epandages aériens d’herbicides (Equateur c. Colombie), Différend territorial et maritime (Nicaragua c. Colombie), Temple du Préah Vihéar, interprétation (Cambodge c. Thailande) et Questions concernant la saisie et la détention de certains documents et données (Timor-Leste c. Australie).

Fonction publique : Député de Savoie (1973–1981); Ministre délégué chargé de la coopération et du développement (1981–1982); président de la première Conférence sur les pays les moins avancés (1981); Conseil exécutif de l’UNESCO (1983–1984); Parlement européen (1978–1979 et 1984–1999); président de la Commission des budgets du Parlement européen (1984–1989); président du groupe socialiste au Parlement européen (1989–1994); vice-président du Parlement européen (1997–1999).

Membre : Société française pour le droit international (président 2004–2012).

Publications : Auteur de nombreux ouvrages et articles de droit international, de droit européen et de sciences politiques, et notamment de La conciliation internationale, Paris, Pedone, 1968 et co-auteur de La Charte des Nations Unies, commentaire article par article, Paris, Economica, troisième édition, 2005.

Distinctions : Officier de la Légion d’Honneur.